Base-jump : pourquoi la France est dans le trio de tête de la « fatality list »

  • Friday, 04 July 2014 09:39

Son nom est formé d'un acronyme américain qui désigne les quatre points de saut : BASE pour building, antenna, span bridge (« travée de pont ») et earth cliff (« relief terrestre »).

Le base-jump est un dérivé du parachutisme, mais, contrairement aux parachutistes, les « baseux » sautent d'un point fixe, un détail qui multiplie de trois à six fois le risque d'avoir un accident, à cause du temps de chute raccourci et des risques de collision avec l'élément de départ.

Lire l'article
  • Last modified on Tuesday, 05 May 2015 13:20